La science derrière born to move

Aujourd’hui, les enfants bougent beaucoup  moins et le taux d’obésité a fortement augmenté et cela fait peur….On doit parvenir à rendre les enfants accros au mouvement pour « sauver » leur vie si précieuse. Offrons-leur un endroit ou être en sécurité, actif et ou apprendre les mouvements de bases, courir, sauter, bouger sur le rythme de la musique, les punchs, les kicks avoir de l’équilibre.

Born to move propose différentes musiques qui plaisent aux enfants et qui leur apprend à bouger. La magie des cours born to move va les préparer à une vie plus saine, fun et en forme.

Les musiques sont actuelles et plaisent énormément aux enfants et c’est l’une des raisons qui pousse les enfants à revenir. C’est pour cela que les recherches des musiques sont faites avec des adolescents pour qu’ils nous proposent leurs listes de sons du moment.

Nous voulons que les enfants se reconnaissent dans ce lieu, les cours sont spécialement adaptés aux différents âges que ce soit au niveau musique et développement, ainsi les enfants se relaxent et s’amusent.

LA RECHERCHE BORN TO MOVE

Le but précis de born to move et de faire bouger les enfants. Cela en changeant les à priori vis-à-vis du fitness. Cela peut ouvrir la voie à un combat contre les problèmes de santé qui menacent la jeunesse.

L’obésité infantile est un problème mondial et c’est un des plus sérieux challenges de la santé publique du 21 e siècle. Il est statistiquement possible qu’un enfant obèse le devienne aussi à l’âge adulte et risque de développer du diabète et des maladies cardio-vasculaires. L’obésité peut être évitée avec l’amour de l’exercice dès le plus jeune âge pour que cela dur toute leur vie.

Le focus face à ce programme concerne l’attitude face à l’exercice. C’est le professeur Ralph Maddison et son équipe à l’université d’Auckland qui a effectué la recherche.

Les résultats ont été recueillis à l’aide de mesures anthropométriques variables psychologiques (sentiment d’auto-efficacité et perception du plaisir) et psychologiques ‘consommation d’oxygène et dépense énergétique.

L’étude a été faite avec 2 classes d’un collège pendant 3 à 4 mois en 2012, des entre 12 et 13 ans. Les résultats :

1) Tous ont trouvés cela amusant

2) L’exercice en musique et le groupe étaient les caractéristiques clés au programme des élèves

3) L’effet positif sur le sentiment d’auto-efficacité à être actif

4) L’énergie dégagée pendant les cours était l’équivalence d’un exercice à intensité modérée

5) 87% ont vu le cours comme un challenge positif

6) 87% ont adoré les musiques et l’environnement de groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *